Il y a 3 ans…

C’est Facebook qui m’a rappelé cet évènement. Il y a 3 ans je publiais cette photo.

230440_4149756016464_1046968176_n

Comme je le disais à l’époque, ce n’était pas pour que l’on me plaigne et ça ne l’est toujours pas aujourd’hui. Mais en voyant apparaître cette photo sur mon fil d’actualité Facebook, je me suis rendue compte que les choses avaient changé depuis…

Le Crohn, je me le trimballe depuis 8 ans maintenant, et j’ai toujours fait en sorte qu’il ne dirige pas ma vie. Je me pliais toutefois aux nombreux examens jamais agréables, et aux essais de traitements qui fonctionnaient rarement. A l’époque de cette photo, le traitement que j’avais fonctionnait, enfin c’est ce que l’on pensait. Un choc émotionnel et voilà que le dit traitement ne fonctionne plus, mon corps va même le rejeter. Pendant plus d’un an, mon médecin tente par tous les traitements possibles de me faire aller mieux, ce qui fonctionne pendant un temps et puis la guérison s’arrête, je stagne. Alors on en essaie d’autres, qui ne fonctionnent pas mieux, et avec des effets secondaires qui peuvent parfois être plus importants/dérangeants/graves que les symptômes du Crohn. Alors je dis stop ! L’étape suivante aurait été les protocoles expérimentaux aux effets inconnus sur le long terme .

J’ai pu me permettre d’arrêter les traitements pour deux raisons. La première est que mon état physique, certes pas exceptionnel, me permet de vivre presque normalement. Au quotidien, mes journées sont pareilles que si le Crohn était en sommeil. Il n’y a que dans certains aspects de ma vie qu’il me dérange. Les derniers traitements tentaient de résoudre un problème bien spécifique. La deuxième raison est que je crois fermement que le Crohn est avant tout une maladie régit par le mental. Comment expliquer alors que j’ai pu me présenter aux écrits d’un concours durant 2 jours et avoir le dit concours alors qu’une semaine avant j’étais allongée, pas par choix, sur mon canapé avec mes fiches de révision ? Dans toutes maladies, le mental a une place importante, mais dans le Crohn, maladie digestive, le stresse joue une part importante. Notre ventre n’est-il pas le receptacle de toutes nos émotions ?

Les traitements ne fonctionnant pas, mes envies d’ailleurs me titillant depuis quelques années maintenant,  j’ai pris le parti de faire ma vie et que le Crohn n’aurait qu’à suivre ou s’en aller. Le 26 juillet 2015, j’ai donc pris l’avion pour le bout du monde avec un retour prévu dans un an. Mon médecin a failli avoir une attaque quand je lui ai parlé de mon départ mais il a finalement compris mon point de vue. Je garde bien en tête toutefois que je peux rechuter à tout moments et devoir rentrer. Mais c’est ainsi, je prends le risque.

Je ne vais pas vous dire que je vais mieux, mais je ne vais pas plus mal. Et je préfère être avec mon Crohn sur une plage de l’Australie que dans la grisaille parisienne ;)

P1050047

Publicités

2 réflexions sur “Il y a 3 ans…

  1. Quel courage ma coupine ! Tu as bien fait de partir pour mettre de côté tous les tracas de ces 2 dernières années !!! Prends soin de toi, éclate toi et dis M… à ce crohn !! Bisous bisous de la bretonne !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s