La solution est au bout… du placard !

Il y a deux ans je rédigeais cet article alors que j’étais en pleine crise du Crohn. Une crise qui m’épuisait et où je ne trouvais parfois même plus la force de mastiquer mes aliments. Quand le repas était enfin avalé, une sieste s’imposait car la digestion allait prendre le peu d’énergie qu’il me restait. Une fois le travail de digestion fait, l’élimination de ce que mon corps ne voulait pas garder – c’est à dire à peu près tout ce que j’avais réussi à avaler – me prenait le reste de ma journée.

Dans ces moment-là, je me moque de ce à quoi je ressemble. Je ne me maquille pas et mon jogging devient mon meilleur pote. Cela ne me pose même pas de problème tant mon cerveau a fait le tri entre ce qui est essentiel ou non. Mais une fois que je vais un peu mieux, mes neurones se reconnectent avec la réalité et l’envie de prendre soin de moi revient. Mais un problème subsiste, mon corps, lui, n’est plus le mien…

Mars 2014

Rester lookée quand ton corps te lâche et n’en fait qu’à sa tête, ça relève du parcours du combattant.
Ce corps qui choisit d’un coup de grossir ou maigrir parce que stress, maladie, grossesse et j’en passe font leur apparition dans notre vie. Ce corps qu’il ne faut pas détester car sinon le cercle vicieux pointe son nez. Ce corps que j’ai choisi d’accepter malgré tout, tel qu’il est…

J’ai aussi choisi d’accepter, non sans mal, le regard des autres, qui voudraient me voir allongée, assise sur une chaise, calme, au repos, chez moi, à l’hôpital mais surtout pas debout et active ! Surtout pas en train de travailler ou faire ce que je fais d’habitude : avoir une vie normale.

Passée l’inquiétude que cela provoquait en moi, j’ai accepté petit à petit ce corps que l’on me donnait à voir : « Mais pourquoi il me regarde comme ça ? Ok je suis maigre mais bon ça va passer, no stress ! Pourquoi elle s’inquiète à ce point ? Mais non je ne vais pas à l’hôpital, je vais bosser, bordel !! »
Mon corps je l’ai vu changer dans le miroir de ma salle de bain mais surtout dans les yeux de ceux qui tiennent à moi.

Je n’ai pourtant jamais eu envie de ma camoufler sous des tonnes de vêtements pour faire illusion et encore moins ne plus sortir de chez moi pour éviter ces regards qui en disent long sur ce que je donne à voir. Mais survient alors un problème de taille : s’habiller !!

Quand ton corps change brusquement, t’es comme perdue dans ton dressing, Dora sans sa maudite carte !
Alors t’essayes quinze mille fois les mêmes fringues, surtout les pantalons, tu fais des tas sur ton étagère : « très grands », « grands », « mettables mais bof », « à garder sous le coude, il ne manque pas grand chose », « PARFAITS ». Mais plus ça va et plus ton tas « parfaits » se résume à UN pantalon. Ce pantalon qui me serrait un peu 6 mois plus tôt mais que j’avais quand même acheté  – « Il me plait trop !! Il ne manque pas grand chose pour que je sois à l’aise, la taille au-dessus me va trop grande de toute façon !! Il va se détendre… «  …………. ou pas ! Alors je l’avais remisé au fond du mon placard, et oublié jusqu’au jour où, après avoir retourné le-dit placard en quête d’un pantalon qui me donnerait un peu d’allure malgré mes gambettes en cure-dent, je l’ai retrouvé, je l’ai essayé et MIRACLE, ALELLUHIA, MAZELTOV, EURÊKA, il m’allait !!!

Et LÀ, j’étais contente de ne pas l’avoir bazardé car en plus j’avais tout ce qu’il fallait pour aller avec ;)

d40eb0fb6d95792f6e32386f85ef538b

Dessin de Clémentine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s